Louer son logement pour les vacances

Voir les chapitres
Le guide de la location saisonnière Chapitre 3.3
Louer sa maison pendant les vacances : nos conseils

Parmi les différentes façons de louer son bien en saisonnier, l’une des plus courues consiste à profiter d’une absence de quelques semaines pour confier son logement à des locataires, qui en prendront soin tout en versant un loyer. Louer sa maison pour les vacances est ainsi une excellente solution pour rentabiliser ses congés. Comment fonctionne ce type de location ? Quelles sont les règles à connaître ?

Vacances, j’oublie tout… sauf de louer mon logement !

Louer sa maison pour les vacances ? Il y a 15 ans, peut-être qu’on aurait trouvé cette idée bizarre. Mais le monde a évolué, et il n’est plus rare aujourd’hui de mettre son logement en location saisonnière pendant ses vacances. De plus en plus de Français sont séduits par cette formule à la fois souple, pratique et rémunératrice.

Cette forme de location revêt en effet plusieurs avantages :

  • C’est un bon moyen de rentabiliser ses congés : ce que vous gagnez en loyer peut rembourser tout ou partie des dépenses ;
  • Louer sa maison pendant les vacances permet de choisir : la durée de location, le prix, et même les locataires en fonction de leur profil (plutôt des étudiants, une famille, un couple, etc.) ;
  • C’est une solution pour ceux qui craignent de partir en laissant leur maison ou leur appartement vide, en proie aux cambrioleurs ; en outre, un logement où l’on vit est un logement qui est entretenu !

Ce qu’il faut prendre en compte pour louer sa maison pendant les vacances

Le monde a évolué, et il n’est plus rare aujourd’hui de mettre son logement en location pendant les vacances

Il y a néanmoins de nombreux critères à prendre en considération pour pouvoir espérer louer son bien pendant ses congés. N’importe quelle maison ou appartement, placé à n’importe quel endroit de France, et dans n’importe quel état, ne pourra pas nécessairement attirer des locataires. Voici les points à connaître.

L’emplacement et l’environnement

Pour louer son appartement pendant les vacances, mieux vaut qu’il soit bien positionné, c’est-à-dire dans une grande ville touristique (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nice…) et à proximité des lieux à visiter ou des moyens de transport qui permettent de s’y rendre aisément. Si vous habitez dans un hameau de 100 âmes avec un bus par jour, ce sera plus compliqué de trouver des locataires.

Pour louer sa maison pendant les vacances, même constat, mais plus spécifique : une maison intéresse plutôt des vacanciers nombreux, amis ou famille, et sur une plus longue durée. L’emplacement privilégié : au bord de la mer, en montagne, ou proche de sites naturels exceptionnels et de zones historiques (une maison non loin des grottes de Lascaux, mettons).

Quelle plateforme de location saisonnière choisir ?

Tout le confort nécessaire

Impossible d’imaginer louer sa maison pendant les vacances si elle n’est pas dotée du minimum de confort attendu par les locataires. Évidemment, l’électricité, la plomberie et l’ameublement de base sont primordiaux. Mais au-delà du nécessaire, il y a le confortable : une télévision moderne, une connexion Internet, un sèche-cheveux, une cuisine aménagée pour se préparer de bons petits plats locaux, etc.

Veillez à mettre à l’abri tout ce qui vous semble risqué : objets de valeur, mais également bibelots pointus ou lourds qui pourraient blesser un enfant. Pour ce qui est du ménage, tout doit être extrêmement propre avant l’arrivée des locataires, ce qui implique le nettoyage et le rangement (l’énorme tâche de chocolat encore fraîche au milieu du canapé, c’est moyen).

Louer sa maison pendant les vacances implique également d’être précis dans la description qui apparaît dans l’annonce : ne mentez pas sur l’emplacement ou l’équipement ! Au mieux, cela vous vaudra des commentaires assassins sur la plateforme web, décourageant les futurs locataires. Au pire, vos guests pourraient chercher à se faire rembourser.

Accueillir ses locataires

Les locataires peuvent vous rendre vos clés sans craindre de les mettre dans la mauvaise boîte aux lettres, et vous pouvez profiter pour vérifier qu’ils n’ont rien cassé.

Bien sûr, vous devez accueillir vos locataires – pas question de laisser les clés à la voisine sourde qui ne répond qu’une fois sur trois à la sonnette. Ne serait-ce que pour leur expliquer les subtilités de votre résidence : une porte qui ferme mal, le robinet d’arrivée d’eau caché (en cas de fuite), etc. Et il est plus rassurant pour les deux parties d’être présentes au moment du départ : les locataires peuvent vous rendre vos clés sans craindre de les mettre dans la mauvaise boîte aux lettres, et vous pouvez en profiter pour vérifier qu’ils n’ont rien cassé.

Aussi, évitez de passer par une agence spécialisée dans les locations saisonnières : avec des frais allant de 20 à 40 % (si le ménage et l’accueil sont inclus), vous finirez par ne presque rien gagner. Privilégiez les plateformes de location en ligne qui prennent une commission raisonnable sur votre loyer.

En ville, louer son appartement pendant les vacances est grandement facilité par les professionnels de la conciergerie comme Bnbsitter qui prennent ces prestations en charge. Si vous ne pouvez vraiment pas être sur place à l’arrivée ou au départ de vos locataires, c’est une solution très pratique.

Pour finir, un avertissement !

Attention, toutefois : louer sa maison pendant les vacances est une excellente idée, sauf si vous êtes d’un naturel angoissé.

En effet, il s’agit de votre résidence principale, de vos meubles, de vos équipements et de vos affaires personnelles : tout cela, vous allez devoir le laisser aux mains d’inconnus. La légende des locataires saisonniers diaboliques a fait long feu (dîtes-vous bien qu’autrement, les sites comme Airbnb n’auraient jamais pu se développer), mais si vous partez en vacances avec un nœud à l’estomac, vous n’en tirerez aucune satisfaction.

Réserver un sitter