Louer son appartement en saisonnier : comment faire ?

Voir les chapitres
Le guide de la location saisonnière Chapitre 2.2
Louer son appartement en saisonnier : comment faire ?

Vous cherchez un appartement pour un bon investissement locatif saisonnier, que vous pourrez louer tout ou partie de l’année ? Avec le succès des plateformes de location type Airbnb, votre futur investissement pourrait être une mine d’or, à condition de respecter quelques règles. Voici nos conseils pour louer son appartement en saisonnier dans les meilleures conditions !

Ville, mer ou montagne ?

Pour mettre son appartement en location saisonnière, il est nécessaire de prendre en compte sa localisation géographique. Celle-ci peut-elle intéresser des visiteurs potentiels ? L’appartement se trouve-t-il à proximité d’un point d’intérêt touristique ? Pour investir dans un bien à mettre en location saisonnière, quel serait le meilleur emplacement pour garantir une rentabilité optimale ?

Prenons 3 possibilités :

  • Louer en bord de mer. Vous achetez un appartement à louer qui se trouve à quelques mètres, ou kilomètres, d’une plage ; dans une station balnéaire réputée ; dans une ville fortement touristique du littoral (Nice, Cannes, Antibes). L’avantage : un taux d’occupation élevé pendant l’été, la possibilité de profiter vous-même de votre logement s’il s’agit d’une résidence secondaire. L’inconvénient : une période de location limitée.
  • Louer en montagne. Studio, deux pièces ou plus, vous investissez dans un logement à mettre en location dans une station de ski (pour la saison hivernale) ou en moyenne montagne (plutôt pour des promenades estivales). L’avantage : un taux d’occupation élevé pendant la saison, la possibilité de profiter vous-même de votre logement s’il s’agit d’une résidence secondaire. L’inconvénient : une période de location d’autant plus limitée que le logement se trouve haut ; des frais de chauffage élevés en hiver ; un coût important à l’achat.
  • Louer son appartement en saisonnier dans une grande ville. Vous accueillerez plutôt des touristes urbains qui viennent visiter les lieux culturels et profiter des activités. L’avantage : possibilité de louer à n’importe quel moment de l’année. L’inconvénient : à défaut d’avoir un positionnement central, les loyers que vous pourrez exiger seront plus faibles.

Dans ces 3 cas de figure, louer son appartement en saisonnier devrait s’avérer aisé. Favorisez l’option qui vous convient le mieux, en gardant en tête que l’avantage d’un logement en bord de mer ou en montagne, c’est que vous pourrez vous-même en bénéficier (pendant les saisons creuses et une fois que votre investissement sera rentabilisé). Et privilégiez les petites surfaces : ce sont celles qui se louent le mieux et le plus cher (clientèle étudiante, séjours de courte durée, etc.).

Louer son logement en saisonnier : quelques conseils pour votre annonce

Louer son logement en saisonnier : quelques conseils pour votre annonce

Pour mettre son appartement en location saisonnière, la conception d’une bonne annonce est un critère essentiel. Ne le négligez pas, car c’est la première chose qu’un locataire potentiel va regarder en sélectionnant votre appartement sur une plateforme comme Airbnb.

Voici quelques conseils à avoir en tête pour rédiger son annonce et optimiser ses chances de trouver des locataires :

  • Bien détailler son annonce. Renseignez un maximum de points : équipement disponible dans l’appartement (ameublement, Wi-Fi, télévision, four micro-ondes, linge de maison…), géographie (distance jusqu’aux points d’intérêt, transports en commun, commerces, etc.), mais également horaires d’entrée et de sortie, conditions d’annulation…
  • Ne pas mentir ! Il est tentant d’exagérer un peu au moment de louer son appartement en saisonnier, par exemple en rognant sur le temps nécessaire pour aller jusqu’à la plage. Mais ne mentez pas dans l’annonce : tout abus sera repéré par les locataires et, en retour, vous recevrez des commentaires négatifs.
  • Définir un prix correct. Surévaluer votre appartement risque de faire fuir les candidats à la location ; le sous-évaluer vous ferait perdre de l’argent et mettrait en péril votre investissement. Les prix peuvent changer du tout au tout en fonction de la taille du logement et de son emplacement : à Paris, certains propriétaires louent jusqu’à 400 € la nuit pour un logement entier ! Prenez exemple sur les tarifs pratiqués par vos concurrents (à logement égal) et jouez sur le montant pour être plus attractif. Proposez aussi des réductions pour une location à la semaine, par exemple.
  • Mettre en valeur son logement. Airbnb propose de vous envoyer un photographe gratuitement pour des photos qui valoriseront votre appartement : ne vous en privez pas !
  • Offrir un service de qualité. Louer son appartement en saisonnier implique d’être présent pour accueillir ses locataires, et de faire en sorte que leur séjour se passe dans les meilleures conditions. Les petits détails comptent : un sourire, une grande disponibilité, des conseils sur les bonnes adresses du quartier, etc. Si vous ne pouvez pas assurer ce minimum, vous pouvez acheter un service de gestion locative auprès d’un professionnel de la conciergerie comme Bnbsitter. Un bon accueil se traduira par un bon commentaire, donc plus de réservations, etc.

Les petits détails comptent : un sourire, une grande disponibilité, des conseils sur les bonnes adresses du quartier

À condition de respecter ces quelques règles, louer son appartement en saisonnier peut s’avérer très rentable. Mais attention : le taux de rendement dépend d’un mélange entre de nombreux critères, qui vont du prix d’acquisition au montant maximum des loyers, en passant par les charges que la location saisonnière implique.