Location saisonnière de sa résidence principale

Voir les chapitres
Le guide de la location saisonnière Chapitre 3.5
Location saisonnière résidence principale : tout savoir

Quand il s’agit d’une résidence principale, louer son bien en saisonnier est une opération qui peut revêtir plusieurs formes : mettrez-vous votre logement entier en location ou seulement une chambre ? Voulez-vous recevoir des locataires uniquement pendant vos vacances ou à n’importe quel moment de l’année ? Voici nos conseils pour mener à bien la location saisonnière de sa résidence principale.

Location saisonnière de sa résidence principale : ce qu’il faut savoir

Le fait de mettre en location saisonnière sa résidence principale ne nécessite aucune déclaration préalable en mairie, ni obtention d’une quelconque autorisation, dès lors que vous louez moins de 4 mois par an. Au-delà de ce seuil, le logement ne peut plus être considéré comme votre résidence principale, et son affectation change.

Dormir chez l’habitant est une option privilegiée par de nombreux voyageurs, pour le côté authentique de l’expérience.

Si vous êtes locataire, la location saisonnière est possible à deux conditions : obtenir l’autorisation expresse de votre propriétaire, et fixer un coût du loyer inférieur au montant que vous payez vous-même. En outre, c’est alors le locataire qui est responsable d’éventuels impayés ou dommages occasionnés au bien par les voyageurs.

Louer pendant les vacances

Une fois au clair au niveau de la réglementation, il existe deux manières de mettre en location saisonnière sa résidence principale. La première consiste à ne louer sa maison ou son appartement qu’à l’occasion d’un départ en vacances. Que vous soyez propriétaire ou locataire, les avantages de cette solution sont multiples :

  • Vous rentabilisez le coût de vos vacances avec le loyer versé ;
  • Vous êtes libre de choisir la durée de location et de fixer le montant du loyer ;
  • Vous vous assurez d’une occupation de votre logement, ainsi il est entretenu en votre absence et vous n’avez pas à craindre les cambrioleurs.

Pour préparer le logement et accueillir vos locataires alors que vous êtes déjà sur la plage, pensez à louer les services d’une entreprise de gestion locative.

Louer à n’importe quelle période de l’année

L’autre manière de mettre en location saisonnière sa résidence principale consiste à proposer des périodes de location tout au long de l’année, que vous soyez en congés ou pas. Entrons dans le détail.

Louer son logement entier

C’est le principe qui sous-tend Airbnb au départ : mettre en location saisonnière sa résidence principale pour quelques jours, histoire d’accueillir des voyageurs de passage, quitte à… aller dormir ailleurs pendant ce temps ! Afin de profiter de la manne financière de ce type de location, de nombreux propriétaires (surtout dans les grandes villes) choisissent de recevoir des guests pendant qu’eux-mêmes jouissent de l’hospitalité d’amis ou de proches.

Attention, toutefois : c’est votre résidence principale que vous louez. Veillez à ne pas laisser des objets précieux ou qui ont une valeur sentimentale, et qui pourraient être cassés par les locataires. Ce type de location est également interdit aux stressés qui ne supportent pas l’idée que des inconnus puissent toucher leurs affaires !

Louer une chambre

Si vous avez une grande maison ou une pièce en trop, vous pouvez la mettre en location sans avoir à quitter votre domicile. Dormir chez l’habitant est une option privilégiée par de nombreux voyageurs, pour le côté authentique de l’expérience. Pour une location saisonnière, vous n’avez pas besoin d’assurance supplémentaire (contrairement à une location à l’année) ; et la plupart du temps, les plateformes de location en ligne prennent en charge cette couverture.

Quelle plateforme de location saisonnière choisir ?