Louer sa résidence secondaire : comment faire ?

Voir les chapitres
Le guide de la location saisonnière Chapitre 3.4
Location de sa résidence secondaire : comment faire ?

Une résidence secondaire a un coût qui va bien au-delà du prix d’acquisition : travaux d’aménagement, entretien, impôts… Des charges de plus en plus lourdes qui peuvent vous convaincre de rentabiliser une partie de vos frais en mettant en location votre résidence secondaire, ne serait-ce que quelques semaines ou mois par an. Voici nos conseils pour louer sa résidence secondaire en saisonnier.

Pourquoi louer son bien ?

Le coût d’entretien d’une résidence secondaire peut rapidement représenter jusqu’à 2 ou 3 % de sa valeur. Il suffit pour cela de penser aux travaux d’aménagement et de réparation, à la fiscalité (qui promet d’être de plus en plus lourde), ainsi qu’à l’entretien, car une maison vide, c’est une maison qui se détériore progressivement.

Mettre en location sa résidence secondaire est une solution pour rentabiliser les frais d’entretien.

Mettre en location sa résidence secondaire est donc une solution – privilégiée par de nombreux ménages qui y voient un actif comme un autre – pour rentabiliser ces frais. Pour cela, un mois de location par an peut suffire ! Ce qui ne vous empêche pas, par ailleurs, de continuer à jouir de votre propriété tout le reste du temps, lorsqu’elle n’est pas occupée par des locataires de passage.

Quelle plateforme de location saisonnière choisir ?

Mettre en location sa résidence secondaire : ce qu’il faut savoir

Néanmoins, la décision de mettre en location sa résidence secondaire ne doit pas être prise à la légère. Vous devez respecter la réglementation, vous assurer de pouvoir effectivement trouver des locataires, et enfin veiller à leur apporter satisfaction en organisant votre intérieur. Voici ce qu’il faut savoir dans le détail.

Louer sa résidence secondaire, est-ce légal ?

Contrairement à une résidence principale, qui ne nécessite aucune démarche spécifique si la location ne dépasse pas 4 mois, le fait de louer sa résidence secondaire implique de déclarer son bien en « meublé de tourisme » auprès de la mairie, et ce, quelle que soit la durée annuelle de location. Il ne s’agit pas d’une demande d’autorisation, mais simplement d’une information fournie à votre commune (le défaut de déclaration peut néanmoins vous coûter une amende de 450 €).

La réglementation est différente si votre résidence secondaire est située dans une zone où le marché locatif est tendu – notamment les villes de plus de 200 000 habitants, ainsi que Paris et la plupart des villes de la petite couronne. Dans ce cas, avant de mettre en location votre résidence secondaire, vous devrez obtenir de la mairie une autorisation temporaire de changement d’usage. (À Paris, où il est très difficile de louer sa résidence secondaire, cette autorisation n’est accordée que si vous respectez les règles de compensation : à lire dans le détail ici).

Trouver des locataires

Ça y est, vous êtes convaincu par l’idée de mettre en location votre résidence secondaire ? Reste à trouver des locataires. Les résultats de cette recherche vont grandement dépendre de la situation géographique dont jouit votre bien : il est entendu que les lieux de villégiature sont privilégiés pour une maison à louer, par exemple au bord de la mer ou en montagne, avec des périodes plus ou moins idéales pour la mise en location.

En outre, c’est à vous de faire votre propre publicité en valorisant votre bien : tourisme vert (de plus en plus prisé), proximité avec des points d’intérêts touristiques ou culturels, région attrayante pour sa gastronomie et ses vins, etc. N’hésitez pas, également, à rechercher des candidats à la location parmi les habitants des grandes villes : tous les Parisiens ne peuvent pas se payer une maison à la campagne, mais ils sont nombreux ceux qui loueraient bien une résidence pour quelques semaines de mise au vert !

Ce qu’attendent vos locataires

Sachez enfin que louer sa résidence secondaire implique de prendre en compte certains besoins vis-à-vis de vos locataires :

  • Un minimum de confort (ameublement, équipement de base dans la cuisine, Internet, et bien sûr électricité, eau courant et chauffage !) ;
  • Des équipements en plus qui vont faire la différence sur une annonce (piscine, équipements sportifs à disposition, télévision moderne avec lecteur DVD, etc.) ;
  • Un accueil personnalisé (si vous n’êtes pas sur place, optez pour un service de conciergerie type Bnbsitter).

Vous pourrez ainsi mettre en location votre résidence secondaire pour la durée de votre choix, rentabiliser vos charges, et profiter encore plus sereinement de votre bien !

Réserver un sitter